© 2017 La vie Ô Fit, Laurentides, QC

Un plan pour...

22.09.2017

 

La saison des courses 2017 est terminée ou bien il en reste une p’tite dernière, pendant les couleurs (ce sont les meilleures courses celles-là). Peut-être que vous magasinez déjà les évènements de course à pied pour l’année prochaine, pour profiter des rabais early bird ? Quelques clics plus tard et vous vous retrouvez inscrits à un demi-marathon, un 10km et 2 p'tits 5km. Parfois, cela se passe autour du 1er janvier aussi. Mais c’est compréhensible, les courses, il y en a pratiquement à chaque fin de semaine de l'année avec tous les concepts possibles. S'ensuit évidemment le bombardement de pub et de courriels de rappel.. En plus de notre entourage qui nous dit : «Tu vas être capable, allez, on s'inscrit ensemble». Donc, un jour ou l’autre, on se laisse tenter parce que c’est vrai que ça l’air tellement l’fun ces évènements ! Et que oui, vous en êtes capables ;)

 

TOUTEFOIS, l’étape non-négligeable après l’inscription est la PRÉPARATION PHYSIQUE aka un plan d’entrainement PERSONNALISÉ pour toi. (Idéalement, plus de 3 mois avant ta course…12 semaines, je vais vous le dire, c’est court, dépendamment de la distance)

 

Pourquoi ?

 

Pour de ne pas devoir transférer ton dossard dû à une blessure.

Pour se permettre des ajustements

Pour garder la motivation et le plaisir de courir

Pour bien progresser sans tomber dans le surentrainement

Afin de franchir la ligne d’arrivée FIÈREMENT !

Et pour bien récupérer

Sans oublier, pour recommencer à s’entraîner dans le plaisir !

 

En autres…

 

Mais plus en détails, une bonne périodisation vous permettra de passer au travers des différentes phases sans en négliger une. Alors, cela vous permettra de mettre l’accent sur un élément (vitesse, endurance, etc.) en particulier lors des différents cycles. La progression de votre performance sera davantage marquée. Pour vous donner un bref aperçu, voici les phases en question :

 

-Préparation générale

-Préparation spécifique

-Affûtage (communément appelé taper week)

-Compétition (le jour J)

-Récupération

-Repos annuel ou progression

 

Puis, si vous êtes du genre à collectionner les BIB et les médailles, voyez à l’ordre d’importance de vos courses. C’est-à-dire, la course prévue fin mai est-elle plus importante que celle à la mi-juin ? Récupérer en même temps que d'être dans la phase spécifique et d'intensité, ce n'est pas l'idéal.   

 

Bien que courir semble «facile» et simple, il ne faut pas oublier que dû à notre mode de vie plus sédentaire qu'autrefois (sans toutefois généraliser), nos tissus se sont fragilisés par manque de stimulation. Le corps doit s’adapter p-r-o-g-r-e-s-s-i-v-e-m-e-n-t à la gestuelle de la course à pied. La course est un sport de répétition, donc assurément qu’on veut un bon et efficace patron moteur de course ! Une bonne foulée sur des milliers de pas, ça fait toute une différence.

 

Enfin, pour voir à cette préparation physique, je vous conseille fortement de faire appel à un entraîneur de course qui vous fera un plan sur mesure selon vos paramètres et objectifs. Un plan pour bien courir. Les programmes disponibles sur le web sont biens, mais très (trop) général. TU es un coureur de TON niveau, avec TES objectifs et TA foulée, il va de soi que ton programme d'entrainement de course soit personnalisé ! 

 

 

 

Partager
Please reload